Digital Light Processing (DLP)

Le procédé DLP (Digital Light Processing) est une technique d'impression 3D qui utilise un projecteur homonyme pour fixer les photopolymères. Très similaire au SLA, ce procédé diffère par l'utilisation d'une ampoule à la place d'un rayon laser UV. Les objets sont créés de la même façon qu'avec le procédé SLA : l'objet peut être tiré en dehors du photopolymère, créant ainsi de l'espace au fond du réservoir pour la couche suivante, ou être plongé dans le réservoir afin de créer une nouvelle couche à sa surface.

Les objets imprimés avec cette technologies ont des surfaces plus lisses, contrairement à d’autres procédés tels que la FDM/FFF. Comparé au SLA, le DLP est plus rapide (et moins coûteux). En effet, ce procédé n'implique aucun déplacement de la lumière sur l'axe horizontal (contrairement au laser UV du procédé SLA, qui doit scanner la cuve point par point pour tracer chaque tranche de l'objet) : seule la plate-forme s'abaisse progressivement.

Ce procédé utilise les mêmes photopolymères que le SLA. Les objets imprimés par ce procédé ont donc les même caractéristiques.


3D Systems ProJet® 3510 CPX RapidShape S30
Une des quatre imprimantes de la gamme professionnelle dédiées au moulage et à la fonte
3D Systems ProJet® 3510 CPX
Une des quatre Rapid Shape printers conçues spécifiquement pour la fabrication de bijoux.
Projet 5500

Pour plus d'informations concernant les imprimantes 3D, vous pouvez consulter notre Guide des imprimantes 3D professionnelles .
















×