Réparer les erreurs les plus fréquentes

En résumé

  • 1.1. L’atelier Part
  • 1.2. L’atelier Part design
  • 1.3. Évider votre modèle
  • 1.4. Texte et motifs en relief
  • 1.5. Parties mobiles et assemblage
  • 2.1. Mesurer des éléments et distances
  • 2.2. Choix du format et export
  • 3.1. Fichier trop lourd
  • 3.2. Outil lissage d’un maillage
  • 3.3. Orientation du maillage
  • 3.4. Nettoyage automatique
  • 3.5. Outil d’opérations booléennes
  • 3.6. Fichier multi-corps

La taille de votre mesh dépend directement de vos réglages d’export, ainsi évidemment que de la complexité de votre modèle.

Certaines fonctions, notamment les congés et les fonctions texte (s’appuyant sur un principe d’esquisse hautement vectorisée), sont particulièrement gourmandes et feront rapidement monter la taille de votre fichier à l’export.

Par défaut, l’export en .STL propose des réglages standards suffisants dans la plupart des cas.

Si votre fichier est trop grand pour être importé sur Sculpteo, il vous faut passer par l’atelier mesh design. Essayez de diminuer le niveau de précision spécifié dans FreeCAD, ou si votre modèle intègre de nombreux congés/parties arrondis ou courbes/esquisses basées sur du texte ou du graphisme vectorisé, essayez d’exporter dans un format plus approprié à ce type de fichier, comme l’ IGES ou le STEP.

Si vous ne parvenez pas à obtenir une surface satisfaisante, utilisez l’outil « Lissage d’un maillage » (Mesh smoothing) représenté par une icône de fer à repasser. Il est conseillé de sélectionner avec l’outil adapté, la zone à smoother. Si néanmoins vous souhaitiez appliquer cette fonction à l’ensemble de votre modèle, assurez-vous de paramétrer une déviation cordale suffisamment faible pour ne pas déformer de façon trop importante votre modélisation.

Comme évoqué en début de tutoriel, l’orientation est particulièrement importante en termes de 3D pour que le volume soit valide, car elle permet de déterminer l’intérieur et l’extérieur du fichier.

Si votre corps est un corps volumique dans FreeCAD, vous n’aurez pas de problème d’orientation. En effet, FreeCAD ne permet que la création de corps « cohérents » dans sa partie volumique.

Vous pouvez ensuite si besoin inverser l’orientation en cliquant sur les flèches correspondantes. Au cas peu probable où FreeCAD génère des erreurs à l’export (fichiers très complexes), les outils de réparation automatique de Sculpteo seront à même de le réparer automatiquement, car les corps générés par FreeCAD sont facilement orientables.

L’atelier Mesh design de FreeCAD propose un outil très utile dans l’analyse des erreurs de maillage.

36-Analyser_1.png 

Vous pouvez alors lancer les analyses séparément et utiliser la réparation automatique

37-analyser menu.png 

Cet outil permet de fusionner ou soustraire deux ou plusieurs maillages. Il est utile lorsque vous souhaitez par exemple assembler deux maillages sur lesquels vous souhaitez effectuer une opération de lissage, de coupe ou autre.

38- booleennes mesh.png 

L’utilisation de cet outil nécessite de posséder Openscad qui est également gratuit et open source.

Les fichiers multi-corps sont gérés automatiquement par FreeCAD qui génère un fichier correct pour l’impression 3D.

Pour la répétition de fichiers (plusieurs exemplaires d’un même modèle), le plus intéressant, techniquement et économiquement, est de passer par l’outil en ligne de Sculpteo pour production en série (au-dessus de 20 pièces), permettant d’optimiser la disposition des fichiers et le coût de production.